home Contactez nous rss feed Accès Membres
La radio de la communauté de l'Université Libre de Bruxelles

Création radiophonique – 13/05/2024 – 15h – Qui te soignera demain? – Muriel Alliot

En juin 2020, juste après le premier confinement, la réalisatrice rencontre Lisa, une jeune infirmière. Partant de l’expérience intense vécue pendant la crise covid, puis de la nécessité de quitter l’hôpital pour tenter d’exercer autrement, Lisa raconte la façon dont elle voit son métier. Son expérience de terrain et les choix qui l’animent nous entraînent à la rencontre d’autres personnages, nous amenant à réfléchir la question du soin et la posture des femmes dans les métiers du soin.

Avec les voix de 

Lisa Ortscheid, Nathalie Trussart, Luisa, Brigitte, Marc, Prescillia, Jeanne, Lucie, Michel, Joke, Sandrine, Nathalie P, Anne, Joëlle, Cécile et Georges.

Réalisation, écriture et prise de son 

Muriel Alliot

Montage 

Muriel Alliot et Jeanne Debarsy

Mixage

Jeanne Debarsy

Production 

Muriel Alliot avec l’aide de Marie Betbèze pour l’asbl les Films de la Veille 

Accompagnement 

Lucie Thoc, Marie Betbèze, Cécile Michel, Annie Randazo et Paola Stévenne. 

Avec le soutien du FACR et de la fondation Triodos. 

Merci à 

Sonia, Odilia, Asta, Charlotte, Luce, Mélo, Isabelle, Cédric, Nathalie P. et Raphaël. 

Création radiophonique – 13/05/2024 – 16h – Le périnée joyeux – Un documentaire radiophonique de Manon Kleynjans

Le nom de Joëlle Winkel est prononcé comme un talisman par beaucoup de femmes à Bruxelles. Joëlle est kinésithérapeute et aborde la rééducation du périnée à l’opposé des méthodes habituelles. Elle a une approche globale du corps et de sa mécanique où le soin, le collectif et le plaisir sont au coeur de sa pratique.

Passionnée, elle accompagne les femmes en espérant pouvoir continuer à le faire le plus longtemps possible malgré un cancer contre lequel elle se bat depuis 10 ans…

Le temps de ce documentaire, l’auditeur est invité à une séance collective d’ordinaire réservée aux jeunes mamans. 

Création radiophonique – 13/05/2024 – 14h30 – Intérim Party – Jeanne Garbasi Kranich

Au pays de Monsieur Petitbonhomme, tout le monde a du travail. C’est grâce à l’application Intérim Party ! Avec son système de classement récompensant les valeurs personnelles comme la Confiance et la Bienveillance, il est aveugle à l’élitisme.

Monsieur Petitbonhomme visait le top classement : le statut Intérimaire à Poste Fixe. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu et Mr. Petitbonhomme ne donne plus signe de vie sur aucun réseau. Noya, l’I.A. coach de vie de Mr. Petitbonhomme, s’inquiète pour lui. Elle s’adresse à un psy pour mieux comprendre les états d’âme de son protégé.

Réalisation
Jeanne Garbasi Kranich
Script
Jeanne Garbasi Kranich
Montage
Jeanne Garbasi Kranich
Mixage
Gildas Bouchaud

Prise de son : Victor Crestani

Assistante à la réalisation : Laure Merlo

Musique et création sonore de Edouard Chia

Avec la participation de Pépilune, Sandrine Boget, Léo Cassin, Florian Mûre, Paul Cossé

Bruitage et création sonore : Céline Bernard, assistée de Fanny Roy et Esteban Delso

Prise de son des bruitages : Joachim Glaude

Avec les voix de :

Naïs Jacob dans le rôle de Monsieur Petitbonhomme

Julie Gallifet dans le rôle de Noya

Peter Flodrops dans le rôle du VigiPsy

Juliette Framorando dans le rôle de Jimmy

Linda Lewkowicz dans le rôle d’Huguette

Quentin Abrassart dans le rôle de L’Ami

Nina Brébant dans les rôles de l’hôtesse de gare, une cliente, une voix de robot

Monique Gelders dans le rôle de la cliente mystérieuse

Ludovic Drouet dans le rôle de Alain Di

Selim Janati dans les rôles du ScootUb et des voix de pub Intérim Party

Charknaze Aliyeva, Laure Merlo, Stephen Graff : diverses voix de robots et d’annonces

Et aussi avec les petites interventions de Charlotte, Brice, Juliette, Némo, Claire, Tom, Clem, Emma, Mohamed, Florian, Anaïs, Fanny, Esteban et Milo

Accompagnement à l’écriture Sebastian Dicenaire et Stephen Graff

Accompagnement artistique Laurent Gérard alias Èlg

Illustrations de Francis Flûte

Production exécutive Hugues Chamart
Production
Manufactor ASBL
Avec le soutien de
ACSR Atelier Graphoui FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Licence
SACD Belgique – 2024

Création radiophonique 25/03/2024 – 14h30 – Glossaire de la finance et de la sorcellerie – Episode 1 : Le Logement

***Glossaire de la finance et de la sorcellerie***

par le laboratoire sauvage Désorceler La Finance

**Présentation et synopsis**

A Bruxelles, capitale des lobbies, la financiarisation avance. La financiarisation, c’est ce processus qui voudrait réduire tous les champs de l’activité humaine à une seule dimension, le profit, et à son corollaire, la satisfaction des actionnaires.

Ce mouvement se ressent jusque dans les couloirs des homes et des hôpitaux, dans les gestes des soignant.es, dans les logements manquants, inadaptés, trop chers, dans les surproductions alimentaires et la malbouffe, dans les contrats précaires et mal payés.

A Bruxelles, des travailleur.euses, des chercheur.euses, des militant.es, des personnes affectées, évoquent l'emprise de cette financiarisation sur leur lieu de travail et leur vie. A l’aide de son Glossaire sorcier, le laboratoire sauvage Désorceler la finance va à leur rencontre pour penser ensemble les mots qui écrasent - RENTABILITÉ, PERFORMANCE, COMPÉTITIVITÉ... - mais aussi ceux qui redonnent de la force, qui nous font rire, qui nous libèrent et nous désenvoûtent. Ensemble, nous enrichissons le glossaire sorcier de mots de l’action, de la création, de la sorcellerie pour retrouver prise sur les choses, et nous créons aussi des mots, parce qu’il nous en manque.

Les 5 épisodes traversent chacun un champ de nos existences sur lequel la finance a une emprise délétère : le logement, la vieillesse, l’alimentation, la santé et le travail.

**Chapitre 1 le Logement (refuge)**

durée 27' 49''

Dans ce premier épisode où on fait connaissance avec le collectif Désorceler la finance, on parle de ce que la promotion immobilière fait à Bruxelles et ses habitant.es. Un premier atelier est organisé avec des membres du Front anti-expulsion pour travailler les mots liés à la précarité du logement. Et les mots du glossaire sorcier sont dits pour défaire le pouvoir de ceux qui rendent la ville inhabitable.

Une création collective du Laboratoire sauvage Désorceler la finance

Avec la participation de Sarah de Laet, et Isabelle Thomas, Benoit Tielemans et Karim Slamani membres du Front anti-expulsion de Bruxelles. Merci à GAML pour la musique et à Chédia Leroy pour les prises de son. Avec le soutien du fond d’aide à la création radiophonique de la fédération wallonie-Bruxelles. Avec le soutien de Mycelium et en co-production avec l’Acsr, Atelier de création sonore et radiophonique.

Mots-clés: logement, immobilier, refuge, capitalisme, financiarisation, lutte, magie, rituels, glossaire, langage.

\__________________________________________________________\_

**Chapitre 2 La Santé (soi-niant)**

durée: 28' 46''

Une création collective du Laboratoire sauvage Désorceler la finance

Avec le deuxième épisode, c’est l’ouverture d’un espace spéculatif avec ‘L’entité A’ , un texte écrit par Théo Bourgeron. Rencontre et atelier Glossaire avec des soignantes de l’hôpital Brugmann et les membres de la santé en lutte qui nous font découvrir la réalité effrayante de l’hôpital transformé en entreprise commerciale.

Avec Fadma, Marc, Rachida, Daniela et Pascale de l'Hopital Brugman. Merci à Malika Roelants de la Santé en Lutte, et à Karim Brigci. Merci à David Murgia pour l'interprétation d'un texte d'une infirmière anonyme, accompagné à l'accordéon par Philippe Orivel, et à Brune Campos, l'entité A du texte de Théo Bourgeon. Avec le soutien du fond d’aide à la création radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Avec le soutien de Mycelium et en co-production avec l’Acsr, Atelier de création sonore et radiophonique.

Mots-clés: santé, soin, soi-niant, administrer, hôpital, scan, check, futur

\__________________________________________________________\_

**Chapitre 3: L' alimentation (ami-donneur)**

durée: 27' 31''

Dans ce troisième épisode, des « chercheuses de déformation » en agroécologie nous parlent des dysfonctionnements de la production alimentaire. On decortique les mots comme on coupe les patates, en allant près d’une usine à frites géante qui veut s’implanter dans la campagne, en allant à la rencontre d’une association qui organise de la distribution d’invendus alimentaire bio et végétarien, de patatistes en lutte, et d’alimenteurs et ami-donneurs.

Une création collective du Laboratoire sauvage Désorceler la finance

Avec la participation d'Emilie, Léo et Aurèle de No Javel !,  Noémie Maughan et Lou Chaussebourg du Laboratoire d'agroécologie de l'ULB. Merci à Palma de la Friterie St Josse. Avec le soutien du fond d’aide à la création radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Avec le soutien de Mycelium et en co-production avec l’Acsr, Atelier de création sonore et radiophonique.

Mots-clés: alimentation, friture, agriculture, subside, alimenteur, grossiste, ami-donneur

\__________________________________________________________\_

**Chapitre 4 : La vieillesse (irresponsable des achats)**

durée: 25' 56''

Connaissez-vous la silver economy ? L’économie grise ? Où les personnes âgées deviennent des gisements à exploiter, en tout cynisme décomplexé. On en parle avec les seniors de Divercity à Forest, lors d'une rencontre truculente et pleine de sagesse drôle.

Une création collective du Laboratoire sauvage Désorceler la finance

Avec Marie-Claire, Panchita, Leslie, Baby, Bob, Odette, Rosalba, Noor Edine, Eve et Stéphanie du Divercity et Sebastian Franco et Natalia Hirtz du GRESEA  (groupe de recherche pour une stratégie économique alternative). Avec le soutien du fond d’aide à la création radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Avec le soutien de Mycelium et en co-production avec l’Acsr, Atelier de création sonore et radiophonique.

Mots-clés: vieillesse, grabataire, fond de la pension, silver economy, responsable des achats, économie grise

\__________________________________________________________\_

**Chapitre 5: Le travail (trouble)**

Durée: 26' 29''

Le cinquième épisode se projette dans un futur où le capitalisme aurait disparu. Une chercheuse tombe sur les archives d’un collectif des années '20 du capitalisme tardif. Il semblerait que leur dernier épisode concernant le travail leur a donné du fil à retordre. On y entend Anne-Marie Dujarier, sociologue.

Une création collective du Laboratoire sauvage Désorceler la finance

Avec les voix d’Alix Denambride dans le rôle de la capitalistologue, Marie-Anne Dujarier sociologue et autrice de Trouble dans le travail, Magali Verdier du MOC Bruxelles. Avec les grévistes de la ligue des travailleuses domestiques et des victorieuses de L'hotel Ibis Batignolles. Merci à Still standing for Culture, Phabrice du Zoun Hôtel Record, et GAML pour la musique. Avec le soutien du fond d’aide à la création radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Avec le soutien de Mycelium et en co-production avec l’Acsr, Atelier de création sonore et radiophonique.

Mots-clés: travail, spéculation narrative, catégorie de pensée, capitalistologue

Création radiophonique – 18/03/2024 – 15h – Le Pain qu’on Sème – Lou Chaussebourg et Noémie Maughan

Dans Le Pain qu’on Sème, Lou Chaussebourg et Noémie Maughan partent à la rencontre des acteurs et des actrices des filières belges du grain au pain. Elles mobilisent leurs propres recherches, celles écrites par d’autres, mais surtout les savoirs de celleux qui réinventent chaque jour les métiers de la boulangerie, de la meunerie, de la culture de semences et de céréales pour ouvrir de nouveaux imaginaires nourriciers.

Podcast inscrit dans une recherche financée par le FNRS.
Avec (académiques) :
Kevin Maréchal, Labo. Eco. et Dvpt Rural, ULiège
Marjolein Visser, Labo. Agroéclogie, ULB

Épisode 3 : S’organiser

Titre : Le Pain qu’on Sème – Épisode 3, S’organiser

(Description podcast) : Le Pain qu’on Sème : paroles et réflexions sur la relocalisation des filières de céréales panifiables en Wallonie.

(Description épisode) :

Dans « S’organiser », des boulanger·ères se questionnent sur leur équilibre de vie, entre travail et passion.

Certain·es ont choisi la voie du collectif pour partager leurs forces réduire la pénibilité du travail.

Seul·e ou à plusieurs, quelle organisation choisir ?

Bibliographie mentionnée :

·      Maréchal, Kevin, Margaux Denys, Noémie Maughan, Lou Plateau, Nathalie Pipart, et Marjolein Visser. 2022. « La recherche-action participative SPINCOOP : récit de la coopération entre maraîchers et chercheurs dans l’adaptation du modèle SPIN Farming à Bruxelles ». Technologie et innovation 7 (4).

https://doi.org/10.21494/ISTE..

·  Plateau, Lou. 2021 « Articuler autogestion, agroécologie et territoire. Une analyse des organisations de coopération agricole au stade de la production en Belgique ». Université Libre de Bruxelles.. https://dipot.ulb.ac.be/.

Vanwelde, Mathieu, et Antoinette Dumont. 2021. « Étude – Les fermes partagées ». SAW-B

Fédération d’économie sociale. https://saw-b.be/2021/04/20/.

Pour aller plus loin :

Belgique :

Armenio, Manon. 2020. Des fermes collectives aux pratiques agroécologiques : Des relations complexes à travers trois formes organisationnelles (Mémoire de fin d’études). 2020. ULiège

https://matheo.uliege.be/

Loots, Nicolas, et Thomas Schmit. 2022. Plan COOP: semer les graines d’un projet collectif et en récolter les fruits. Témoins du monde. Hévillers: Ker éditions.

Plateau, Lou, Laurence Roudart, Marek Hudon, et Kevin Maréchal. 2021. « Opening the organisational black box to grasp the difficulties of agroecological transition. An empirical analysis of tensions in agroecological production cooperatives ». Ecological Economics 185 (juillet): 107048. https://doi.org/10.1016/j..

France :

Bourjac, Mathilde, Emeline Buron, Louis Cretin, Agnès Labasle, Dominique Marcon, Laetitia Meignan, et Valérie Pommet. 2022. « A la découverte de collectifs en Occitanie » Terre de Liens. https://ressources..

Campagnes Solidaires, – Dossier « La Scop , un autre statut paysan ? » décembre 2020 » – n° 367  https://www..

Ginisty, Fabien. 2018. « Répartir équitablement le travail, mais aussi les revenus : l’utopie d’une ferme devenue réalité ». Basta! 29 juin 2018. https://basta.media/Repartir-.

 Le Collectif dans l’installation. Levier de la transition agro-écologique. 2021. InPACT Nouvelle-Aquitaine https://www.inpactpc.org/.

Laurant, Delphine, Fabien Stark, Christophe Le Page, Emilie Rousselou, et Didier Bazile. 2023. « Linking Organizational and Technical Dimensions to Design Integrated Collective Farms: A Case Study in Camargue, France ». Agronomy for Sustainable Development 43 (4): 48. https://doi.org/10.1007/.

Naël, Maëla. 2022. Fermes collectives: le guide (très) pratique. TerrAgora. Paris: Éditions France agricole.

Martin-Prével, Alice, Thibaud Rochette, et Aude Créquy. 2021. Les fermes collectives : leviers de transition agricole et rurale ? (Projet RURALIZATION) https://www.ressources..

Sallustio, Madeleine. 2018. « Le « retour à la terre » : entre utopie et nostalgie ». Conserveries mémorielles. Revue transdisciplinaire, no #22 (juin). https://journals.openedition..

Date : 2024

Artist : Lou Chaussebourg (ULiège), Noémie Maughan (ULB), Sabine Kattus (boulangère)

Recherche Épicène financée par le Fond National de la Recherche Scientifique (FNRS), et menée par le Laboratoire d’Économie et Développement Rural de l’Université de Liège, Gembloux Agro Bio-Tech et le Laboratoire d’Agroécologie de l’Université Libre de Bruxelles

Involved people: Plume Smeesters, Simon Menot, Thiago Nyssens, Agnès Reis, Sylvain Launoy, Alex et Aurélien

Aide à la réalisation : Guillaume Abgrall 

Mixage : Bastien Hidalgo Ruiz

Musiques originales : Pierre Allouch et Aydın İşleyen

Création radiophonique – 18/03/2024 – 14h30 – Relief

Synopsis général

2051, sur le plateau de Radio Climax, l’annonce tant attendue de l’atteinte de la neutralité

carbone européenne est perturbée par un piratage. L’émission originale, gardienne de

l’Europe, dessinant un avenir prometteur suite aux épreuves du changement climatique,

est brusquement interrompue. Adrianne Lecourt, une jeune fonctionnaire européenne,

prend le risque de pirater la radio pour lancer une alerte cruciale sur la gestion migratoire

de l’Europe.

L’univers radieux précédemment décrit se fissure lorsque le nouveau discours révèle que

les personnes non-pucées sont désormais traquées et expulsées du territoire européen.

Relief est une fiction sonore captivante qui tisse des liens complexes entre le climat, le

néo-colonialisme et les enjeux migratoires. Adrianne Lecourt devient ainsi le catalyseur

d’une histoire où les réalités dystopiques de la politique migratoire viennent obscurcir le

tableau autrefois optimiste d’une Europe carbone neutre.

Episode 1 : Yourope 2051

Nous sommes en 2051, Adrianne Lecourt, une jeune fonctionnaire des institutions

européennes cherche à pirater Radio Climax. On se retrouve sur un plateau radio

dans un futur qui, malgré le dérèglement climatique, à l’air encourageant. Adrianne

lance l’alerte “ Que se passe-t-il aux frontières ?”

Episode 2 : Xénios zeus

En 2051, a lieu l’opération Xénios Zeus 11, la onzième opération de rafle des

personnes dites “sans-puces”. Adrianne nous parle de répressions envers ces

personnes qui font face aux enfermements et expulsions. Tout en contraste, Radio

Climax vante les avancées pour la sécurité nationale.

Episode 3 : Frontière à sens unique

Une expérience sonore où Adrianne nous explique le lien entre le néo-colonialisme

et la migration. Avec le piratage de la radio, Adrianne est recherchée par les

autorités européennes.

Episode 4 : Faites votre choix

Nous suivons en direct l’arrestation d’Adrianne avec un journaliste de terrain. On

comprend quelle est la vision d’Adrianne de la gestion migratoire européenne.

Nous plongeons dans le rêve d’Adrianne que se passerait-il si nous ouvrions les

frontières européennes ? Et vous qu’en pensez-vous ?

Création radiophonique – 11/03/2024 – 16h – Comment j’ai retrouvé ma mère – Juliette Mogenet

Dans cette série documentaire en neuf épisodes, Juliette Mogenet raconte comment son lien avec sa mère a évolué au fil d’une enquête menée avec Audrey Lise Mallet. Pendant plus d’un an, les deux réalisatrices ont rencontré des mères, des chercheuses, des activistes, des femmes qui souhaitent ne pas être mères, des travailleuses du soin, des autrices…

Alliant ces témoignages à des analyses et des décryptages, elles ont questionné la construction de la maternité dans notre société. Travail, argent, santé, représentations, accès à l’espace public, construction de la famille : autant de dimensions traversées de nombreuses violences systémiques envers les femmes.

Entre le récit intime d’une réconciliation et l’analyse systémique d’un enjeu social majeur, Comment j’ai retrouvé ma mère est un documentaire radiophonique critique et consolatoire, qui dessine aussi des pistes de solutions pour des maternités plus joyeuses et plus épanouies.

Réalisation : Juliette Mogenet et Audrey Lise Mallet.

Conseil éditorial : Sabine Panet.

Musique : Juliette Bossé et Kévin Brieuc, RIVE.

Montage : Cassi Hennaf.

Mixage : Marius Adam. 

Identité visuelle : Marine Schneider.

Typographie et composition visuelle : Sophie Gransard. 

Comment j’ai retrouvé ma mère est une production d’axelle mag/Vie Féminine en coproduction avec Brolmakers, réalisée avec le soutien d’Alter Egales (Fédération Wallonie-Bruxelles) et d’equal.brussels (Région de Bruxelles-Capitale).

Remerciements spéciaux à Hélène Jeandrain, ainsi qu’à Rémi Dubot, Céline Gransard, Fred Le May, Camille Loiseau, Manon Mogenet, Adrien Mogenet, Mathilde Morais, Delphine Peraya et Thomas Servais.

Diffusion des 9 épisodes tous les lundis à 16h du 11 mars au 6 mai 2024.

Next entries »