home Contactez nous rss feed Accès Membres
La radio de la communauté de l'Université Libre de Bruxelles

Archive for mars 29, 2021

Campus Info Tina Bell – lun 29/03/21 – Playlist

Tina Bell : The Black ‘Godmother of Grunge’
(Photos courtesy of Scotty Ledgerwood)

Zola Mennenöh – I disappeared under the sea
Kelly Lee Owens feat Jenny Hval – Anix.
Jenny Hval – Female Vampire
Le billet d’humeur de Caim (fr)
The Who – Behind blue eyes
Thiaba Diop – Chronique : Tina Bell (fr)
Bam Bam – Ground Zero (about Tina Bell)
Shopping – Don’t tell me why (about Rachel Aggs)
Lunachicks – Less teeth more tits 
Ausgang – Chuck Berry (about Casey) (fr)
Ezinne – YhNo
Maandy – like a boss
Nqobilé – Look at Her
Sarz ft Dr. Alban – Hello Africa Riddim 
Cuppy ft Skuki – Werk

Une émission co-réalisée avec Thiaba Diop.

Tina Bell & blue eyes
J’adore cette chanson des Who,
« Behind blue eyes » qui est sorti en 1971,
quatre ans avant la naissance de Kurt Donald Cobain.

« Derrière des yeux bleus.
Personne ne sait ce que c’est,
être détesté, être condamné,
pour ne dire que des mensonges. »

Personne n’oublie les longs cheveux dorés de Kurt Cobain,
son visage doux aux traits marqués.
Personne n’oublie ses mots.

Personne n’oublie ses yeux bleus.

Combien de yeux bleus a t’on vu?
Entendu?

« Personne ne sait ce que c’est 
d’être le mauvais homme, 
être l’homme triste.
Derrière des yeux bleus. »

Mais qui se souvient des yeux noirs de Tina Bell?
De ses cheveux noirs?
De sa peau noire?

Tina Bell

Hier j’ignorais encore qui c’était.
Je n’ai même pas su la trouver sur wikipedia.

Tina Bell est la source d’inspiration de la plupart des groupes grunges.
Avec son groupe Bam Bam en 1983,
elle a joué dans les meilleurs clubs underground de Seattle,
comme ColourBox, Crocodile Lounge, Gorilla Gardens.

Dans la foule :
Nirvana,
Soundgarden,
Alice in Chains,
Pearl Jam
– le Big Four of Seattle comme ils disent.
Leaders aux yeux bleus.

La voix sensuelle et hurlante de Tina Bell,
aux paroles qui s’avèrent véridiques.
Exister dans un monde qui n’est pas conçu pour vous.

Exister en tant que femme noire dans un monde blanc, une industrie musicale blanche.

Tina Bell c’est une figure emblématique, précurseuse 
– Oubliée.

J’adore ce livre de Toni Morrisson,
« The Bluest Eye » qui est sorti en 1970.

Je pense à Pecola ,
qui prie chaque soir pour avoir les mêmes yeux bleus.

Une jeune fille noire qui rêve d’exister.

​​Thiaba Egutchi

Le matin du 29 mars

Anna & Vite – Tired

DJ Shadow – Building Steam with a grain of salt

Lonely for you – Maria Dallas

Les hommes à tout faire – Nino Ferrer

Cafe clope caca – Gueule 2 boi

The Strokes – Call it fate, call it karma

Barbara Lewis – Baby I’m yours

The Strokes – Call it fate, Call it Karma

Romuald – Eloge de la nullité : https://www.dpstream.best/films/bimbo-movie-bash/?fbclid=IwAR06-FRpTmMqg4XEeFDwrwtfz9XF3fw_1xZTyhAMB2u9yiKU8GmEewZZrUk

Funky Destination – The inside Man

Chronique à Niko : Contradiction, rock dur, oeuf dur, patates physique : https://archive.org/details/les-grandes-revues-litteraires-les-cahiers-du-college-de-pataphysique-1ere-diffusion-25-05-1959

BLKstar – If I can if I may

New Mexico Roadtrip

Bison – The traveler

Le Feuilleton de Violette – Episode 10

L’occupation du théâtre national de Bruxelles, extraits sonores 2021

Bouteille à la mer #11 – Le Royal Chantal

Feed the culture : https://rabbko.be/fr/vacance/feed-the-culture-colis-alimentaires-pour-les-travailleur-euses-de-la-culture