home Contactez nous rss feed Accès Membres
La radio de la communauté de l'Université Libre de Bruxelles

Campus Info Eau Sacrée – lun 13/02/17 @ 17h – Playlist

 
Notre invité était Olivier Jourdain, réalisateur du documentaire "L'eau Sacrée" à découvrir dès demain au Cinéma Aventure.
Playlist :

EZ3kiel - Versus (live)

Barbara Carlotti - Feu (fr)
Perrine en morceaux - 48h avant la révolution (fr)
Kevin Blechdom & Hamdi Makhlouf - thk (fwb)
Khompa - Make the operator more productive
Sixth Minor - Hypoglossal
Sara Amari - Sprout et Splash (fr, fwb)
+ extraits de Pierre Louÿs - Manuel de civilité pour les petites filles à l'usage des maisons d'éducation (fr) 

Histoire de Savoir — Les mouvements citoyens en Afrique

Histoire de Savoir : Une guerre civile au Burundi

HIstoire de Savoir : Peut-on parler de guerre civile au Burndi ? avec Marie-Soleil Frère by Radio Campus Bruxelles 92.1 on Mixcloud

Babel Ondes – Blessures mémorielles – jeu 2/10/14 @ 10h // rediff sam 4/10/14 @ 15h

MIC_MAG_02_2014-OK.indd

Babel Ondes « Blessures mémorielles »

L’histoire d’aujourd’hui a commencé il y a quelques décennies, de l’autre côté du Sahara… Nous sommes en Belgique, plus précisément à Bruxelles, capitale de peuples blancs et carrefour du monde.

Au cœur de notre ville, des cités flamboyantes, des femmes et des hommes en costume, des vieilles pierres et quelques statues, qui trônent fièrement sur leur gloire d’antan.

Parmi elles, Léopold II, le « Grand » Léopold II, le port altier sur son cheval de bataille et de conquête. Il porte toute la gloire de son pays non loin de la Rue des Colonies, face au Palais Royal, au Parlement Européen et aux banques… Juste aux portes de Matongé.

A ses pieds, un socle de marbre blanc et une petite plaque gravée en belles lettres, si basse qu’il faut être bien jeune ou savoir bien se courber, pour pouvoir la lire. Sur cette plaque est inscrit ceci : « Le cuivre et l’étain de cette statue proviennent du Congo belge. Ils ont été fournis gracieusement par l’Union Minière du Haut Katanga ». Gracieusement.

Malheureusement, des gens bien jeunes, bien éduqués et d’autres qui savent se courber, il y en a beaucoup qui fréquentent le quartier de Matongé… Les avez-vous vus eux aussi ?

Vous savez, ceux dont on entend également qu’ils s’entretuent « sauvagement » à coup de couteau… Savez-vous pourquoi au juste ?

Les blessures mémorielles sont aussi au cœur de notre capitale. Ecoutons-les, ici et maintenant, dans le flux de notre Babel Ondes.

 

Nos invités sont :

Mireille Tcheusi Robert – Administratrice déléguée de l’Observatoire Ba Yaya, (« Le grand frère ») – une asbl très dynamique en région bruxelloise, active dans l’encadrement de la jeunesse, la prévention, et la médiation interculturelle et intergénérationnelle.

Julien Truddaiu : Chargé de projet pour l’ONG CEC (Coopération Education Culture) et co-concepteur de la deuxième mouture de l’exposition « Notre/Onze Congo »

 

Programmation musicale :

Kermesz à l’Est – Zumkind (fwb)

Funduq al Mughannîn – A La Santaluciota (fwb)

Gansan – Yan Yan (fwb)

Kermesz à l’Est – Rampi Rampi (fwb)

Funduq al Mughannîn – Sadovzko (fwb)

Kermesz à l’Est – Papazov (fwb)

 

Merci à Nathalie Caprioli, Jamila Zekhnini, Pascal Peerboom, Tanju Goban, Massimo Bertolini ainsi qu’à toute l’équipe MICmag et à nos invités.

Réalisation : Carine Demange

Technique : Déborah Fabré

Cette émission Babel Ondes – Blessures mémorielles sera rediffusée le samedi 4 octobre à 15h et disponible prochainement sur le site www.cbai.be

« Mon village, c’est Kinshasa » de Benjamin Bibas – documentaire radiophonique – lun 23/05/14 @ 16h

artworks-000079615461-trzyso-t500x500

« Partout à Kinshasa, il y a des sons qui existent : des sons de voitures, des sons d’églises, des sons de musiques de bar, et les gens font la fête malgré tout ce qui les oppresse… Car il n’y a pas de liberté d’expression, la vie sociale est catastrophique ici. Mais tout le monde veut exister et pour cela tout le monde se bat pour survivre, tout le monde est obligé de créer. »
Yves Sambu, collectif SADI (Solidarité des artistes pour un développement intégral)

Enregistré en juin 2013 à Kinshasa, ce documentaire audio donne la parole aux résident/es de quartiers populaires de la capitale de la République démocratique du Congo, deuxième ville d’Afrique subsaharienne avec plus de 10 millions d’habitant/es. D’un quartier à l’autre, le micro se promène, à pied ou en fula-fula (mini-bus), pour recueillir les difficultés quotidiennes, les joies et les rêves des Kinois, pour livrer de Kinshasa un portrait autant sonore que documentaire.

« Mon village, c’est Kinshasa »
Un documentaire audio de Benjamin Bibas mis en son par Sébastien Lecordier, avec la collaboration de Sébastien Godret
Enregistrements : Benjamin Bibas et Sébastien Godret
Réalisation, mixage : Sébastien Lecordier
Production : Radiofonies Europe (www.radiofonies.eu)
Durée : 50 min

Un grand merci à la Fondation Hirondelle, au collectif de journalistes Medumas et au collectif d’artistes SADI.
Merci à Erwan Le Mao pour son oreille attentive, à Pascale Tison pour sa confiance.

En partenariat avec Africultures

Diffusions radio :
– RTBF – La 1re, émission « Eldoradio », dimanche 1er juin 2014 à 22h
– Radio Aligre, émission « Liberté sur paroles », lundi 16 juin 2014 à 9h
– Africa n°1 (extraits), émission « La Grande matinale », mardi 17 juin 2014 à 9h
– Radio Campus Bruxelles, émission « Créations Radiophoniques », lundi 23 juin 2014 à 16h
– Radio Campus Dijon, vendredi 27 juin 2014 à 9h

Diffusions in situ :
– Radiofonies Europe (73 bd Barbès, Paris 18e), vendredi 27 juin 2014 à 19h
– exposition « La Ville africaine », Latitude 21 (Dijon), 19 avril – 18 juillet 2014

Peinture : Jean-Marie Moké fils

« Anosmia » de Aurélie Lierman – création radiophonique – lun 23/06/14 @ 15h // rediffusion lun 5/07/14 @ 15h

10255425_861459090534358_8992872047082806662_n

« Anosmia » de Aurélie Lierman

C’est avec grand plaisir que nous avons diffusé cette pièce, Premier prix du Concours de Création Radiophonique de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Un travail construit autour des événements du génocide rwandais de 1994, et qui questionne la notion de peur, d’identité, d’appartenance, en s’appuiant aussi sur le poème « Politics of the Nose » du poète rwandais David Mwambari. Premier prix du Concours de création radiophonique de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Le jury a été unanimement touché par cette composition radiophonique qui bouscule les genres et qui, en même temps, traverse les formes du documentaire, de la fiction, de la poésie sonore et du paysage sonore pour s’en approprier d’une manière très singulière. « Anosmia » propose un voyage sonore, qui explore et expérimente la diversité du langage radiophonique et se présente à l’écoute comme un pièce courageuse, un prise de risque politique et esthétique à la fois. Un geste artistique sans peur, ou l’auditrice nous mène vers sa vérité.

Campus Info – ven 9 novembre 2012 @ 17h – Playlist

La culture ou l’asphyxie !

Soirée de solidarité avec l’art, les cultures et les artistes du Mali
Vendredi 9 novembre dès 19h

Que connaîtrions-nous du Mali sans Amadou Hampaté Bâ ou Aminata Traoré, Ali Farka Touré et Toumani Diabaté, Amadou et Mariam, Salif Keïta, Rokia Traoré… sans ses musiciens, chanteurs, acteurs, cinéastes, écrivains, photographes, et ses splendides textiles teints ? Le Mali, pour la plupart d’entre nous, c’est la musique, la Grande mosquée en banco de Djenné, le nom enchanteur de Tombouctou, la ville des manuscr

its sacrés et des mausolées…Or, depuis janvier, le Mali s’enfonce dans une crise multiple. Si nous peinons à en décoder les lointains et multiples échos, nous savons que le putsch du 22 mars suivi de l’indépendance autoproclamée des territoires du Nord, la prise de Kidal, Gao et Tombouctou par des rebelles touareg et des islamistes armés ont fait fuir des centaines de milliers de personnes… et que l’art, la culture, les bibliothèques et ceux qui en prennent soin sont en danger. Des festivals sont annulés, les subventions internationales en soutien aux initiatives culturelles se raréfient ou sont suspendues, et les ambassades ne délivrent pratiquement plus de visas aux artistes maliens, quand elles ne leurs ferment pas leurs portes.

Les contacts avec nos amis au Mali nous ont donné envie d’agir, de parler de la diversité harmonieuse des cultures maliennes, de tout ce qui aujourd’hui est menacé là-bas, mais nous touche directement ici. Très vite, d’autres se sont joints à nous pour inventer cette soirée en forme de voyage à travers un tissage de voix, d’impressions de là-bas, de textes, de sons, de musiques, d’images et d’interventions pour nous aider à comprendre…

Une soirée pour découvrir et célébrer les richesses culturelles du Mali et poser un acte de solidarité avec les artistes maliens

Des rencontres avec des artistes maliens et des artistes de Belgique ayant travaillé au Mali, des spécialistes des cultures et de la littérature maliennes, de courtes interventions artistiques, des lectures de textes publiés et d’inédits, des témoignages, des performances, de la musique, de la chanson, des extraits de films et de documentaires radio, des spécialités culinaires…

Avec la participation de Ibrahima Aya, Ismaïla Sambatraoré, Adama Traoré (Bamako), Ariane Bosquet, Aline Bosuma , Assanatou Doucouré, Alexandre Furnelle, Dominique Gillerot , Quentin Jacques, Idrissa Kanambaye, Kalifa Koné, Xavier Luffin, Veronika Mabardi, Mousso I Ierinatou, Ken Ndiaye, Françoise Nice, Joannah Pinxteren , Fatoumata Sidibe, Daniel Stockart, Fatou Traoré, Marie-Laure Vrancken, Oumou Zé, Collectif Des Maliens De Belgique (Bruxelles)

19h: Accueil – Petite restauration, exposition de livres maliens.
20h: Ouverture de la soirée

P.a.f. : 8€, intégralement reversés à ACTE SEPT

Les organisateurs et tous les participants à cette soirée sont bénévoles.
Les recettes seront intégralement versées au Festival du théâtre des réalités (http://www.actesept.org/).

Plus d’infos : 02 / 543 12 20 ou info@lamaisondulivre.be

Vous ne pouvez pas vous joindre à nous ? Faites un don !
Compte solidarité art et cultures Mali : BE38 0016 8168 6572

Une initiative de Véronika Mabardi, Françoise Nice, Quentin Jacques et la Maison du Livre, avec le soutien d’Africalia, de la Bibliothèque communale de Saint-Gilles, de CEC et de Quinoa.

© Véronika Mabardi

 

Playlist :

Toumani Diabate… 1
Fatoumata Diawara… 4
Habib Koité (Habib Koite)… 5
Bako Dagnon – Titati
Aurélia – Vous & Nous (FWB-Fr)

Daniel Martin-Borret – Pas (Fr)

Next entries »