home Contactez nous rss feed Accès Membres
La radio de la communauté de l'Université Libre de Bruxelles

Le cimetière imaginaire praise to n°33 des Nouvelles Hybrides !

Chers auditeurs,
ce soir à partir de 20h30, le cimetière imaginaire des Nouvelles Hybrides s’attaque au volume 33 de la série praise to….
Il sera consacré à un compositeur, l’un des rares compositeurs travaillant encore dans la deuxième moitié du 20ième siècle dont le nom et la musique sont connus du public ! Mais en fait , ne chantons pas victoire trop rapidement ; pour beaucoup la popularité de ce compositeur se réduit à l’intro de son oeuvre la plus célèbre ! En fait, un peu moins de 3 minutes de musiques consacrée immortelle dans toute sa carrière !
CARL ORFF , vous l’aurez sans doute deviné, doit sa popularité principalement à l’ouverture de ses Carmina Burana.
Ce soir , nous vous proposons un florilège plus varié de la musique de ce nom connu à l’oeuvre méconnue…qui a marqué entre autre l’esthétique de la scène industrielle.
Au delà aussi des légendes et des rumeurs , car contrairement à ce que certains prétendent, la musique de CARL ORFF ne flattait pas les cinglés du nazisme , sa musique fût en fait interdite à partir de 1941 et de la présentation de l’opéra Die Kluge (sans parler de son travail avec BERTOLT BRECHT dans les années 30) que les sbires du pouvoir fasciste considéraient comme une attaque ouverte contre la violence du régime (il faut se faire une raison, on le sait bien, fascisme et libre expression artistique ne font jamais bon ménage…).
Passons aussi sur les détracteurs de sa méthode pédagogique pour initier les enfants à la musique, elle retrouve désormais sa légitimité dans les ateliers de percussions par exemple…
Bref , ce soir, dans le cimetière imaginaire, nous redécouvrons la musique d’un compositeur contemporain romantique, atypique et solitaire : CARL ORFF !
Proposé par Derek Sein /E.G. Eerebout
contact : hvalmitdereksein
@yahoo.fr

Pas encore de Commentaires »

Votre commentaire