home Contactez nous rss feed Accès Membres
La radio de la communauté de l'Université Libre de Bruxelles

Le Cimetière imaginaire « Etheriel » des Nouvelles Hybrides !

Chers auditeurs , ce soir à 20h30, le cimetière imaginaire des Nouvelles Hybrides vous ouvre à nouveau  ses portes !

Ce soir, on flotte.

Avec une sélection baptisée « ETHERIEL » comme la chanson du groupe LUSH.

C’est en effet dans les méandres de cette etheriel ou ethereal wave (selon que vous le voulez avec ou sans impropriété de langage) que nous allons nous perdre ce soir. Etheriel, voix de sirènes , Heavenly voices , une sous-catégorie de la new wave arty qui doit beaucoup à l’esthétique du label 4AD et aux Cocteau Twins (un musicien connecté au label déclarait à l’époque dans une interview : »si vous envoyez une démo chez 4AD, il ne faut pas que vous sonniez comme les Cocteau Twins, vous seriez signés partout ailleurs sauf chez  4AD « ( Cette déclaration se discute , en fait)). A l’instar de certains groupes synthétiques des années 80 pour la Synth-Pop; Cocteau Twins et quelques autres sont devenus la base d’une grammaire musicale et d’une scène à part entière, plus tard défendue avec férocité par le binôme de labels : PROJEKT (aux U.S.A.) et HYPERIUM (en Europe) . On trouve des groupes éthérés partout en fait (en Chine par exemple, l’esthétique a fait fortune) . L’etheriel devint poudre magique qui plus tard allait s’infiltrer dans l’indie pop, le shoegazer, le monde particulier des musiques de films ou dans le trip-hop et l’electronica.

Où la douceur des voix féminines riment avec contemplation rêveuse et somnolence paisible .

Je  vous offre ce soir, mon interprétation de cette idée , avec un touche de subjectivité et quelques digressions….

Bien à vous.

Proposé par EG Eerebout alias Derek Sein

contact : hvalmitdereksein

@yahoo.fr

Bises à votre chauve-souris domestique !!!

Pas encore de Commentaires »

Votre commentaire