home Contactez nous rss feed Accès Membres
La radio de la communauté de l'Université Libre de Bruxelles

Archive for mars 13, 2017

Campus Info Après nous les mouches – lun 13/03/17 @ 17h – Playlist

Livrons-nous au culte des étoiles

Nos invités étaient Stéphane Bissot, Emilie Gäbele, Carl Roosens et Sara Amari.

Nous parlions, entre autres, du spectacle « Après nous les mouches » et de la tournée du groupe de hip hop québécois « Héliodrome ».

Playlist :

Après nous les mouches de Stéphane Bissot – Tralier (fr, fwb)

Après nous les mouches de Stéphane Bissot – Extrait (fr, fwb)

Shannon Wright – The Thirst

Angélique Ionatos – Aimez vos prochains

Héliodrome – Le langage des oiseaux (fr)

Héliodrome – Ramasser les corps vides (fr)

The Pandors – Elle n’a pas de nom (fr, fwb)

Josy & The Ponneymen – Anesse Topless (fr, fwb)

Duchess Says – Antepoc

Shannon Wright – Soft Noise

Sara Amari – Merde aux Protozoaires ! (fr, fwb)

Musiques et continents – 11/03/2017

  1. Keep Your Lamp – Corey Harris
  2. Negra Caridad – Daymé Arocena
  3. Sifolo – Nahawa Doumbia
  4. Od Ebra do Dunava – Barcelona Gipsy balKan Orchestra
  5. Hologram Imparatorlugu – Gaye Su Akyol
  6. Itaat Etme – Baba Zula
  7. Ekümenopolis – Baba Zula
  8. Hanin – Haig Yazdjian
  9. Saa Magni – Oumou Sangaré
  10. Nargile – Gaye Su Akyol
  11. J. aime M. – J.
  12. Codé – Djekoria Fanta
  13. Las flores – Capullo de Jerez
  14. Sanakay – Gipsy200
  15. Hinech Yafa – Michal & Julien
  16. Ofakombolo – Jupiter

Histoire de Savoir : Europolis – 13/03/2017 – 18h15 – Contre l’allocation universelle – 2ème partie

Revenu de base inconditionnel, allocation universelle, impôt négatif et non plus progressif comme dans l’Etat social : une abondance de dénomination qui cache peut-être un concept aux contours mal définis.

Plusieurs expérience se mettent en place actuellement, surtout par des gouvernements de droite : en Finlande, aux pays-Bas à Utrecht et d’autres villes, au Canada. L’idée fait son chemin. En France on en parle beaucoup dans la campagne présidentielle, surtout à gauche. Et la Suisse a même organisé un référendum sur la question, mais l’idée a été rejetée. Finalement, la population serait plus prudente et réservée sur la question que prévu par ce prétendu jack-pot à vie ?

L’allocation universelle a cette particularité qu’elle semble transcender les clivages politiques traditionnels entre la gauche et la droite. Elle donne l’impression d’être de gauche mais si on y regarde de plus près, elle s’inscrit dans une tendance très libérale. Un concept Canada Dry qu’on continue d’explorer aujourd’hui en compagnie de Mateo Alaluf, professeur émérite de sociologie à l’ULB, spécialistes des questions liées à l’emploi et au travail vient de publier un livre intitulé « Contre l’allocation universelle ».

En 2014 déjà un livre sur la question : « L’allocation universelle : nouveau label de précarité » aux édition Couleurs livres.

Documentaire radio : Sur les traces du rebetiko – 13/03/2017 – 16h00

Joue de ton bouzouki, joue, Christos, que ça balance,


que j’en aie la tête qui tourne et puis que la danse commence.

Que je danse dans mon vertige, vaillamment, humblement, 

dans mon coeur il fait noir, j’ai tant d’emmerdements.

Joue, Christos, joue encore, je suis bourré d’idées noires ; 

on me retrouvera un jour, macchabée sur le trottoir.

Le rebetiko, musique populaire grecque, est né au début du 20ème siècle, au moment où la Grèce connaît de nombreux bouleversements. Ses thèmes de prédilection témoignent de la dureté de la vie à cette époque : l’exil, la pauvreté, la solitude, la drogue, la prison, la mort … Dans les bidonvilles du port du Pirée, là où échouent les bateaux en provenance d’Asie Mineure, dans les sous-sols des cafés à l’ombre du pouvoir, les « rébètes », tout imbibés des vapeurs de haschich, composent des mélodies empruntes de mélancolie, des vers naïfs et bruts, servis par les sonorités déchirantes du bouzouki. Leurs voix rauques chantent ces thèmes simples et puissants, destinés à chasser les peines et les souffrances quotidiennes.

Ce documentaire nous entraîne de Syros à Athènes, sur les traces de Markos Vamvakaris (1905-1962), l’un des plus grands rébètes que la Grèce ait connu. À ses côtés, on part à la rencontre de celles et ceux qui, aujourd’hui, vibrent aux sons de cette musique. On explore ainsi ses résonances contemporaines, car les évolutions successives de cette musique tracent en filigrane l’histoire de la Grèce moderne. Que peut-elle nous raconter de la nouvelle page que sont en train d’écrire les Grecs ?

Réalisation, prise de son, montage : Corinne Dubien
Mixage : Vincent Venet
Durée : 50 minutes